La construction de l’édifice

Une prouesse architecturale et technique dans un quartier en pleine mutation

Vous êtes ici

Imaginée par le cabinet d’architectes XTU, Anouk Legendre et Nicolas Desmazières, La Cité du Vin a été implantée sur l’ancien site des Forges en bord de Garonne, dans le quartier des Bassins à flot au nord de Bordeaux. De la pose de la première pierre en juin 2013 à l’inauguration du bâtiment fin mai 2016, trois années de travaux spectaculaires se sont succédées, donnant la vie à cet édifice majestueux et unique au monde. Technicité, dépassement de soi, endurance et sur-mesure furent les maîtres-mots de la construction de La Cité du Vin.

Les Bassins à flot et l’ancien site des Forges

Le quartier des Bassins à flot est aujourd'hui un territoire industriel dont l'activité est encore présente par endroits. Il concentre pêle-mêle des activités nautiques, des petites entreprises, un tissu associatif riche, mais aussi des friches industrielles. Il accueille également une partie des installations du Grand Port Autonome de Bordeaux.

Un grand projet de réaménagement du quartier est en cours. L'idée est de "faire la ville autrement" afin de transformer les Bassins à flot en éco-quartier, expérimentant notamment de nouveaux systèmes énergétiques. La parcelle sur laquelle est implantée La Cité du Vin, l’ancien site des Forges, reflète bien l'histoire industrielle du quartier nord de Bordeaux, au bord du fleuve. Propriété du Grand Port Autonome de Bordeaux jusqu’en 2011, ce site a accueilli jusqu’à cette date des activités de maintenance portuaire. Composée de plusieurs hangars qui ont été détruits pour permettre la construction du bâtiment, cette parcelle s'ouvre sur la Garonne. Elle se situe à l'entrée des Bassins à flots, à côté des écluses.

Les grandes étapes de la construction

Le mercredi 19 juin 2013, l’ensemble des acteurs du projet de La Cité du Vin était réuni sur le site des Forges, donnant ainsi le coup d’envoi au chantier, avec le geste symbolique de la pose de la première pierre.

En janvier 2014, la construction des fondations de La Cité du Vin débute : 300 pieux de 50 à 120 cm de diamètre sont implantés dans le sol pour aller chercher un ancrage dans la roche dure jusqu’à 30 mètres de profondeur.

40 entreprises, 20 corps de métiers, 9 000 m3 de béton et 4 000 m2 de panneaux contreplaqué ont été nécessaires au gros œuvre.

La pose de la charpente du tore, partie basse du bâtiment composée de 574 arcs élaborés à partir de 1 200 m3 d’épicéa nordique et de douglas français et recouverte d’une membrane d’étanchéité, a débuté en juillet 2014. 128 épines de bois enlacent la tour du bâtiment pour lui faire atteindre sa hauteur finale de 55 mètres. 2 500 panneaux d’aluminium sérigraphié et 900 panneaux de verre perforé constituent la façade aux multiples reflets de La Cité du Vin. Arcs en bois épines, panneaux de verre et d’aluminium : chaque élément est unique, marquant le concept fort de l’architecte et permettant l’adaptation au millimètre près à la courbure de l’édifice.

Découvrez le regard personnel et sensible de la photographe Isabelle Rozenbaum sur l’aventure humaine et les techniques de la construction pendant ces 36 mois de chantier :

Carte blanche 

Un édifice emblématique

Ancrée sur les rives de la Garonne, La Cité du Vin se donne à voir, puis à vivre avant de se visiter. L’architecture du bâtiment est une évocation. Elle convoque l’imagination : phare imposant se dressant du haut de ses 55 mètres, cygne au port majestueux, la « rondeur sans couture » du bâtiment évoque des univers différents selon le point de vue : cep noueux de la vigne, remous de la Garonne ou encore vin qui tourne dans un verre. Répartie sur 10 niveaux, La Cité du Vin se compose d’un espace architectural de 13 350 m2, d’une flèche culminant à 55 mètres et d’un belvédère au 8ème étage à 35 mètres. A l’intérieur, l’offre s’articule en plusieurs espaces afin de faire de La Cité du Vin un lieu unique aux expériences multiples.

en savoir plus