La Cité du Vin est ouverte aujourd'hui de 10h00 à 19h00.

Vous êtes

Vous êtes ici

L'oeil du photographe - Anaka

Arts

Audacieuse, originale, emblématique… La Cité du Vin et son architecture ne laissent pas indifférents les visiteurs de passage comme les Bordelais qui ont appris à la voir dominer les quais de la rive gauche. Et parmi ces publics, un tout particulier est attiré par le mouvement offert par le bâtiment : les photographes. Dans notre nouvelle série, nous donnons la parole à ces artistes pour découvrir le regard qu’ils posent sur la Cité du Vin.

Troisième épisode avec Anaka

Photographe professionnelle depuis 1998, Anaka vit à Bordeaux depuis 16 ans. Son travail repose sur plusieurs axes : institutionnel (événements, savoir-faire, architecture, culinaire), portraits, yoga et musique. Très attachée à sa ville, Anaka a couvert de nombreux événements à la Cité du Vin depuis son ouverture, et nous livre aujourd'hui son regard sur notre belle Cité.

PEUX-tu présenter ton travail ?

J’aime la diversité dans mes approches, qui me nourrissent et stimulent ma créativité, pour garder un regard frais quelque soit le sujet. Percevoir la Beauté chez chacun et dans toute chose est mon super-pouvoir ! Et je suis passionnée par le fait de retranscrire cela en image, pour mettre en avant les atouts et la positivité.

Tu as eu l’occasion de couvrir des dizaines d’événements à La Cité depuis l’ouverture, quel est ton meilleur souvenir ? Une anecdote ?

C’est avec une joie immense que je fais en effet les photos officielles de la Cité du Vin depuis la fin du chantier, et j’ai pu découvrir toutes ses facettes et tout son potentiel sur ces années.

J’ai plusieurs souvenirs qui me touchent, le premier étant la qualité et la sympathie des équipes qui y travaillent. Toujours hyper professionnels, consciencieux, chaleureux et souriants. Un vrai bonheur de venir y travailler à chaque fois ! Merci à eux.

Le deuxième souvenir est le plaisir de venir faire les photos de chaque nouvelle exposition temporaire, avant l’ouverture au public. La qualité des installations et les mises en lumières sont toujours fascinantes et je savoure le fait de les prendre en photo, tout en ayant conscience du privilège de les apprécier avant les autres ! Mes préférées ont été celles de Porto et de l’Argentine, pour leur aspect artistique et leur lumière, très complets et très originaux.

La Cité du Vin est-elle un bon « sujet » pour la photographie ?

Très assurément, oui ! Que ce soit l’édifice en extérieur, avec toutes ces courbes presque sensuelles, les reflets lumineux innombrables grâce au verre et au métal, ou les intérieurs dont l’architecture est si contemporaine, faire des photos de chaque recoin enflamme la créativité!

Un seul mot pour résumer la Cité ?

Majestueuse !