COMPLET / Les énigmes du plaisir

CONFÉRENCE / AUDITORIUM
Samedi 10 mars à 17h00

Horaires

Début : 17h00 / Durée : 1h30
PODCAST AUDIO PROGRAMME

Accessibilité

Tout public
Billet à retirer sur place ou en ligne
Gratuit
Complet

Vous êtes ici

Présentation

Le plaisir, c’est ce que l’on cherche à atteindre. Mais qu’est-ce que le plaisir ? Peut-on le définir ? Peut-on y accéder ? Et par quelles voies ? Y a-t-il des objets universels qui conduisent au plaisir ? Le vin est exemplaire quant à cette quête, par la promesse de plaisir qu’il induit. Inévitablement, on est tenté, on rêve le plaisir du vin, à travers sa réputation, son appellation, son millésime, avant même d’y goûter. Le plaisir du vin implique une expérience intime, un temps et un lieu. Sa dégustation convoque la mémoire, le langage, des mots pour dire l’expérience, au présent de ce qui se joue. Bref, avec le vin, un au-delà de la perception entre inévitablement en jeu. L’inconscient lui-même est convoqué, comme l’autre scène du plaisir. Parmi les objets du plaisir, le vin fait certainement exception. Mais on cherche aussi à atteindre le plaisir de multiples autres manières : le plus souvent, on veut tout, encore plus, et tout de suite. Un marché s’est construit autour des perspectives du plaisir, pour l’obtenir, à tout prix.

Mais parfois, le plaisir résiste à celui qui le vise. Si Freud a d’abord supposé un principe de plaisir, c’est l’échec de ce principe qu’il rencontre dans sa clinique. L’échec du plaisir, c’est l’énigme du plaisir. Qui peut parfais aller jusqu’à l’addiction. Qu’est ce qui fait barrage au plaisir ? Pourquoi, même lorsqu’on s’est mis dans les meilleures conditions pour l’atteindre, il nous échappe. Jusqu’au paradoxe de trouver du plaisir dans le déplaisir, une satisfaction qui se situe au-delà du principe de plaisir. Qu’est-ce qui fait que le déplaisir prenne le dessus à l’insu de celui qui pensait avoir choisi les voies du plaisir ? Le déplaisir est-il fatalement l’autre rive du plaisir ? Le plaisir et le déplaisir sont-ils fatalement liés ? Telles seront certaines des questions que nous aborderons, entre psychanalyse et neurosciences, dans le but de dessiner des voies qui permettent d’accéder au plaisir.

Avec François ANSERMET, professeur honoraire de pédopsychiatrie à l’université de Genève et l’université de Lausanne, membre du Comité consultatif national d’éthique, psychanalyste.

L’événement commence à l’heure précise. Les portes de l’auditorium sont fermées dès le début de l’événement et les places inoccupées sont disponibles pour le replacement. Pour des raisons techniques ou artistiques, l’accès aux salles n’est pas garanti aux retardataires. Merci de vous présenter 10 minutes avant le début de l’événement pour faciliter le contrôle d’accès.