[COMPLET] Vin et immortalité

Dans le cadre de Bordeaux Fête le Vin
CONFÉRENCES & DÉGUSTATION / AUDITORIUM
Jeudi 14 juin à 10h00

Horaires

Début : 10h00
Durée : 6h00

Accessibilité

Adultes
Billet à retirer sur place ou en ligne
Gratuit
Complet

Vous êtes ici

Présentation

Pour célébrer son 70ème anniversaire, l’Académie du Vin de Bordeaux organise quatre conférences sur le thème « Vin et Immortalité » dans le cadre de Bordeaux fête le Vin et sous le haut patronage d’Alain Juppé, Maire de Bordeaux.

 

Avec :

  • Laurent Fabius, président d’honneur de cette célébration,
  • Nicolas de Bailliencourt dit Courcol, David Khayat, Robert Kopp, Jean-Robert Pitte, Eric Sanson,
  • Michel Winock

Au programme de la journée :

  • 10h00 : Accueil du public
  • 10h15 : Introduction de Nicolas de Bailliencourt dit Courcol, Grand Chancelier de l’Académie du Vin de Bordeaux.
    Remise du Prix de l’essai qui récompense les trois meilleurs étudiants du concours d’essai sur le thème « Vin et immortalité ».
  • 10h45 : Introduction de Laurent Fabius, Président du Conseil Constitutionnel et Président d’honneur de la célébration des 70 ans de l’Académie du Vin de Bordeaux
  • 11h00 : Conférence « Le Christianisme immortalise le vin » :
    Michel Winock, historien, écrivain, professeur des universités
    Modérateur : Serge Receveur, secrétaire perpétuel du Prix Montaigne.
  • 11h45 : Conférence « De Dionysos à Jésus : comment le vin est-il devenu chemin d’immortalité » Jean-Robert Pitte, Secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences morales et politiques
    Dégustation d’un verre de Bordeaux
  • 14h30 : Introduction de Nicolas de Bailliencourt dit Courcol, Grand Chancelier de l’Académie du Vin de Bordeaux
    Conférence « Le Vin : Boisson de mortalité ou d’immortalité ? »
    David Khayat, Président de l’Institut International de la Cancérologie de Paris.
  • 15h15 : Conférence « Baudelaire, de l’ivresse à l’extase »
    Robert Kopp, écrivain et éditeur, Professeur de littérature française à l’Université de Bâle, Institut d’Etudes françaises et francophones
    Lecture des textes autour du vin de Charles Baudelaire par Eric Sanson, comédien
  • 16h00 : Fin

Pr David KHAYAT, Président de l’Institut International de Cancérologie de Paris

Né en 1956 à Sfax, en Tunisie, David Khayat a effectué ses études de médecine à l’université de Nice. Très tôt, il se tourne vers la cancérologie, spécialité qu’il approfondit en étant interne puis chef de clinique des Hôpitaux de Paris. En 1985, il obtient son doctorat en médecine puis en 1988 son doctorat en sciences, dans le domaine de l’immunologie.

A 34 ans, il est nommé professeur de médecine à l’Université Pierre et Marie Curie (Paris VI), médecin des Hôpitaux de Paris et chef du service d’oncologie médicale du Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière.

David Khayat est membre des plus grandes sociétés américaines de cancérologie comme l’ASCO, American Society of Clinical Oncology, l’AACR, American Association for Cancer Research, ou encore l’AAI, American Association of Immunologists. Depuis 2001, il est adjunct professor of medicine à l’Université du Texas, Faculté de Médecine du M.D. Anderson Center à Houston (USA). Il devient en 2007 conseiller du directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé à Genève.

Par ailleurs, David Khayat a reçu de nombreuses distinctions nationales et internationales, notamment l’American Society of Clinical Oncology Distinguished Achievement Award. Il a été nommé en 2011 membre permanent de l’académie des sciences de Russie.

Homme engagé, David Khayat préside aujourd’hui l’Institut International de Cancérologie de Paris qui œuvre dans le domaine de la lutte contre le cancer. David Khayat a été à l’initiative du Sommet mondial contre le cancer qui s’est tenu à l’Unesco en 2000 et est également président d’honneur de l’Institut National du Cancer.

Enfin, il est l’auteur de nombreux ouvrages hétéroclites : ouvrages médicaux, publications scientifiques, romans, pièce de théâtre et même livres de recettes de cuisine. Il a notamment écrit Les Chemins de l’Espoir, Le Guide pratique du Cancer ou Le vrai régime anti-cancer. En janvier dernier, est paru aux éditions Odile Jacob, De larmes et de sang, témoignage de son quotidien de cancérologue et de sa vision de la relation qui unit un médecin à ses patients. En 2010, David Khayat a vu ses ouvrages sur le cancer distingués par le Prix Jean Bernard de la Fondation pour la Recherche médicale. Cette récompense rend hommage à une personnalité du monde scientifique qui a apporté une contribution de qualité dans l’information du public sur les sciences de la vie.

Convaincu qu’une nourriture saine et équilibrée permet de limiter les risques de cancer, David Khayat s’intéresse aux vertus des aliments sur notre organisme. Il a été désigné « Homme de l’année 2012 » par La Revue du Vin de France et nommé en 2013 membre du conseil d’administration de la Cité du Vin.

Robert KOPP, Ecrivain et éditeur

Après des études à l’Ecole Normale Supérieure et à la Sorbonne, Robert Kopp a enseigné dans les classes préparatoires de Stanislas-Saint-Louis, puis a été l’assistant de Georges Blin au Collège de France. Nommé, en 1971, professeur à l'université de Bâle, il y a occupé la chaire qui fut celle de Marcel Raymond, Albert Béguin, Georges Blin, Jean Starobinski, Claude Pichois. Doyen de la Faculté des Lettres et Sciences humaines, il a également été professeur associé à la Sorbonne, à l'Université de Paris X, à l'École pratique des Hautes Études, à l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm.

Ses recherches portent sur l’histoire de la littérature et des idées de Rousseau aux Surréalistes. En attestent ses publications sur Rousseau, Chateaubriand, Baudelaire, Balzac, Nerval, les Goncourt, Zola, Huysmans, Barrès, Breton, Bonnefoy, Pierre-Jean Jouve, ainsi qu’un film sur ce dernier pour Un siècle d'écrivains de France 3.

Tenté très tôt par l’édition, il a été aux côtés de Dominique de Roux lors de la création des Cahiers de l'Herne, puis de Michel-Claude Jalard pour la « Bibliothèque 10-18 », avant de devenir, de 1988 à 2006, responsable éditorial de la collection Bouquins.

Il collabore régulièrement à L’Histoire, au Magazine littéraire, à la Revue des Deux Mondes (où il siège au comité de rédaction), à Commentaire.

Derniers ouvrages parus : Baudelaire, le soleil noir de la modernité (Gallimard, 2004, coll. « Découvertes », nouvelle édition 2017); édition critique de La Vielle Fille de Balzac (Gallimard, 2002, coll. « folio », nombreuses réimpressions); édition critique du Spleen de Paris (Gallimard, coll. « poésie », 2006) ; Breton (Album de la Pléiade, Gallimard, 2008) ; La place de la NRF dans la vie littéraire du XXe siècle, 1908-1943 (Gallimard, Les Cahiers de la NRF, 2009, ouvrage collectif); Romantisme et révolution(s) (Gallimard, Les Cahiers de la NRF, 3 volumes, 2008-2010, ouvrage collectif); Un siècle de Goncourt (Gallimard, 2012, collection « Découvertes ») ; Gide, Copeau, Schlumberger : l’Art de la mise en scène (Gallimard, Les Cahiers de la NRF, 2017, ouvrage collectif).

En 2016-2017, Robert Kopp a été un des commissaires de l’exposition L’Oeil de Baudelaire au Musée de la Vie romantique. Il est Correspondant de l’Institut, membre des jurys du Prix des Écrivains du Sud et du Prix Montaigne, vice-président de l’ADIREL et auteur de nombreux articles dans les Travaux de littérature.

Distingué par l’Académie française en 1988 (rayonnement de la langue française), il est commandeur de la Légion d’honneur et chevalier des Arts et des Lettres.

Maître Jean-Robert PITTE

Le Professeur Jean-Robert Pitte a suivi des études de géographie et obtient son agrégation puis son doctorat à l’université Paris Sorbonne où il passe également son doctorat ès lettres. Il oriente ses recherches vers la géographie historique et culturelle, principalement vers l’étude des paysages, de la gastronomie et du vin.

Il a donné des conférences et enseigné dans plus de trente pays, en particulier le Japon qu’il parcourt depuis près de 40 ans. Il est devenu en 2015 Distinguished Professor à l’université de Hokkaido à Sapporo au sein de la nouvelle Graduate School of global Food Ressources.

Il a occupé de nombreux postes administratifs au sein de l’université et a été président de l’université Paris Sorbonne. En 2010, il accepte le poste de Délégué à l’information et à l’orientation (DIO) auprès du Premier ministre.

Il est président de la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires, organisme qui a porté et obtenu l’inscription du Repas Gastronomique des Français au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. En 2014, il est devenu président d’honneur de Ferrières, la nouvelle école consacrée à la gastronomie, à l’hôtellerie et au luxe, implantée dans le Château de Ferrières construit par la famille de Rothschild entre 1855 et 1859.

Il est élu, en mars 2008, membre de l’Académie des Sciences morales et politiques au fauteuil laissé vacant par le décès du géographe Pierre George et a été élu en 2017 Secrétaire perpétuel succédant à Xavier Darcos.

BIBLIOGRAPHIE

Les accords mets-vins. Un art français, CNRS-Éditions, et Atlas gastronomique de la France, Armand Colin - 2017
Cent petites gorgées de vin, Tallandier - 2016
Dictionnaire amoureux de la Bourgogne, Plon - 2015
La Bouteille de vin. Histoire d'une révolution, Tallandier, et L'Amour du Vin CNRS-Éditions 2013
Une famille d'Europe, Fayard - 2011
Le génie des lieux, CNRS-Éditions - 2010
À la table des dieux et Le désir du vin à la conquête du monde, Fayard - 2009
Stop à l'arnaque du bac : plaidoyer pour un bac utile, Oh! Éditions - 2007
Jeunes, on vous ment ! Reconstruire l'université et Géographie culturelle, Fayard - 2006
Bordeaux-Bourgogne. Les passions rivales, Hachette - 2005

Pr Michel WINOCK

Historien, spécialiste de l’histoire politique et intellectuelle de la France contemporaine, professeur des universités à l’Institut d’études politique de Paris, il a écrit une quarantaine d’ouvrages.

Auteur du Siècle des intellectuels pour lequel il a reçu le prix Médicis et des Voix de la liberté salué par l’Académie française, qui lui a décerné par ailleurs son grand prix d’histoire (prix Gobert) pour l’ensemble de son œuvre. Le prix Goncourt de la biographie lui a été attribué pour Madame de Staël en 2010.

Dans l’édition, il a été conseiller puis directeur littéraire aux Editions du Seuil, où il a créé les collections Points-Histoire et, avec Jacques Julliard, l’Univers Historique. En 1978, il a lancé L’Histoire, une revue magazine mensuelle dont il est toujours conseiller de la direction. Il a ainsi contribué à l’âge d’or de l’édition historique en France.

Michel Winock est l’un des historiens les plus sollicités par les médias comme par les pouvoirs publics puisqu’il a coprésidé à l’Assemblée nationale un groupe de travail sur l’avenir des Institutions.

Il est chargé d’une rubrique mensuelle à Sud-Ouest et appartient au jury du prix François Mauriac.

Eric SANSON

Un comédien engagé né dans les vignes de l’Entre Deux Mers d’une mère bordelaise et d’un père vénitien dont il conserve la même passion pour Venise. Il est habité depuis l’enfance par l’amour du théâtre. Cet élan spontané s’appuie sur un travail, une rigueur et une persévérance qui suscitent l’estime et l’admiration. Comédien plein de générosité, il se nourrit d’un Théâtre de Texte. Il possède le don d’apporter aux mots leur charge sensuelle, de les mettre en voix, de les incarner avec une sorte d’affectivité gourmande. Qu’il s’agisse de BUZATTI, GIONO, COLETTE ou CYRANO, il parvient à faire partager sa passion avec ceux qui l’écoutent, aussi naturellement que l’on partage, entre amis, les nourritures essentielles. Il incarne de mythiques figures de la littérature dont PILATE, DON QUICHOTTE, GAUGUIN, CASANOVA, DESCARTES, le personnage de Louis Ferdinand CÉLINE dans MORT À CRÉDIT, celui de MICROMÉGAS dans le conte de VOLTAIRE ou encore celui d’OSCAR WILDE dans DE PROFUNDIS. Mais un projet lui tient particulièrement à coeur, celui de sa dernière pièce de théâtre PROFONDES JOIES DU VIN, louant ainsi le vin à travers les textes de Charles BAUDELAIRE et d’HENRI DUBOSCQ, afin que Bordeaux ait enfin son spectacle sur le vin tout le long de l’année. L’humaniste est, chez lui, indissociable du comédien.

En partenariat avec