La Cité du Vin est ouverte aujourd'hui de 10h00 à 19h00.

Vous êtes
Climat de bourgogne

Les Climats de Bourgogne, un patrimoine mondial

Auditorium complet, suivez la conférence en ligne
RENCONTRE / AUDITORIUM / Rencontre en ligne
Samedi 19 septembre à 15h30

Horaires

Début : 15h30
Durée : 1h30

Accessibilité

Réservation conférence en ligne
Gratuit

Vous êtes ici

Présentation

Au cours de cette rencontre, découvrez comment les Climats de Bourgogne, et leur modèle de viticulture si particulier, ont connu une consécration mondiale, en étant notamment distingués par l’UNESCO.

Nouveauté : vous pouvez également suivre la conférence en ligne. Inscrivez-vous gratuitement (places limitées aux 500 premiers inscrits) !

Je m'inscris à la conférence en ligne

« En Bourgogne, quand on parle d’un Climat, on ne lève pas les yeux au ciel, on les baisse sur la terre. » Bernard Pivot, écrivain et président du comité de soutien des Climats du vignoble de Bourgogne.

Les Climats de Bourgogne forment un modèle de viticulture très particulier, qui lui a valu une consécration mondiale par son inscription au patrimoine mondial en tant que paysage culturel. En Bourgogne, le Climat désigne une parcelle de vignes, progressivement et précisément délimitée par l'homme, et qui est reconnue par son nom depuis des siècles, souvent depuis le Moyen-Âge. Chaque Climat possède des caractéristiques géologiques, hydrométriques et d'exposition particulières. La production de chaque Climat est vinifiée séparément, à partir d'un seul cépage, et le vin ainsi produit prend le nom du Climat dont il est issu. La personnalité du Climat s'exprime dans le vin, millésime après millésime, grâce au savoir-faire du vigneron. Nulle part ailleurs dans le monde, l'homme n'a cherché à lier d'une manière aussi précise et intime, une production viticole à son lieu de production. Les Climats de Bourgogne constituent ainsi l'essence même du modèle de viticulture bourguignon.

Pendant cette rencontre, nous vous proposons de découvrir par quelle conjonction de facteurs géologiques, historiques, culturels et commerciaux ce modèle de viticulture si particulier s’est développé. Pourquoi il a pu être distingué comme patrimoine à valeur universelle exceptionnelle par l’Unesco ? Quels enjeux émergent lorsqu’on veut préserver un tel héritage ? Quels sont les défis que nous devons relever pour y parvenir ?

La jauge a été abaissée dans le respect des mesures sanitaires à savoir : une distance minimale d’un siège est laissée entre les sièges occupés par chaque personne ou groupe de personnes venues ensemble. 

Avec : Gilles de Larouzière, Président-Délégué de l’Association des Climats du vignoble de Bourgogne

En collaboration avec : L’Association des Climats du Vignoble de Bourgogne

L’association des Climats du vignoble de Bourgogne

Fondée sous l’impulsion d’Aubert de Villaine, gérant du célébrissime Domaine de la Romanée Conti, en vue de constituer le dossier de candidature des Climats au patrimoine mondial, l’association des Climats du Vignoble de Bourgogne est désormais l’organe chargé par l’ensemble des collectivités concernées par le périmètre inscrit de piloter le plan de gestion du Bien et de veiller au respect des engagements internationaux pris par la France en vue de préserver, de mieux connaître et de faire connaître la Valeur Universelle Exceptionnelle de ce patrimoine. C’est aujourd’hui Guillaume d’Angerville, propriétaire du prestigieux Domaine Marquis d’Angerville établi à Volnay et à qui Aubert de Villaine a transmis le flambeau, qui préside l’association.

Gilles de Larouzière

Gilles de Larouzière est un membre de la famille champenoise Henriot dont il préside le groupe familial. En 1995, sa famille fit l’acquisition de Bouchard Père & Fils, maison historique de Bourgogne établie en 1731 exploitant aujourd’hui un domaine de 130 ha en Côte d’Or, couvrant une centaine de climats différents. Dès le début, Bouchard Père & Fils a soutenu le projet d’inscription des Climats de Bourgogne au patrimoine mondial et s’est constituée Grand Mécène Fondateur. Gilles de Larouzière décide de soutenir activement l’action de l’association en 2018, lorsque Guillaume d’Angerville et Aubert de Villaine lui proposent d’entrer au Conseil d’Administration et d’en devenir Président-Délégué, auprès de Guillaume d’Angerville.