La Cité du Vin est ouverte aujourd'hui de 10h00 à 19h00.

Vous êtes
Vin et biodiversité : chimère ou réalité ?

Vin et biodiversité : chimère ou réalité ?

Les Vendanges du savoir
CONFERENCE / AUDITORIUM
Mardi 1er décembre 2020 à 19H00

Horaires

Début : 19h00
Durée : 1h30

Accessibilité

Réservation sur laciteduvin.com ou sur place
Gratuit

Vous êtes ici

Presentation

Comment rendre compatible nos modèles de productions agricoles et la préservation de la biodiversité ?

Sous le label Les Vendanges du Savoir, cette série de rendez-vous met en avant des chercheurs qui viennent présenter l’état de leurs travaux et échanger avec le public sur des sujets relatifs à la vigne et au vin.

Nos modèles de productions agricoles sont-ils compatibles avec la préservation de la biodiversité ? Dans le contexte actuel d’effondrement de la biodiversité, la question est primordiale.

Les vignobles sont a priori des espaces de culture intensive en raison, par exemple, d’une écrasante proportion de vignes dans les territoires viticoles mais aussi d’un travail du sol important ou d’une utilisation massive de pesticides.

Cette conférence fera le point sur l’état des connaissances disponibles autour des liens entre viticulture et biodiversité. Quels sont les effets des pratiques viticoles sur la dynamique de la biodiversité ? Que peut apporter la biodiversité à la viticulture ? Ces questionnements nous permettront d’évaluer les synergies possibles entre préservation de la biodiversité et activité viticole.

Avec : Adrien Rusch, chercheur en agroécologie à l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE)
En partenariat avec :
Institut des Sciences de la Vigne et du Vin, l’université de Bordeaux et l’université Bordeaux Montaigne

Adrien Rusch

Adrien Rusch est chercheur en agroécologie à l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE). Il travaille sur les relations entre agriculture, biodiversité et fonctionnement des écosystèmes. Il cherche en particulier à comprendre comment les pratiques agricoles et les changements dans la structure des paysages affectent les communautés d'organismes, les interactions trophiques et la production de différents services écosystémiques. L’objectif de ses travaux est de participer au développement et à la mise en œuvre de stratégies d’aménagement des territoires agricoles qui concilient préservation de la biodiversité et activités agricoles viables. Il a notamment participé à la rédaction collective du rapport Ecobiose qui analyse l’état et le rôle de la biodiversité sur le territoire de la Nouvelle Aquitaine en coordonnant la partie consacrée à la viticulture.

Avec le soutien de